Critères du diagnostic

écouter


bannieresolitude


La Maladie de Verneuil est réputée pour son mauvais diagnostic.


Comment reconnaître la Maladie de Verneuil ?


Sa principale manifestation est la présence de lésions rouges violacées, dures, vraiment douloureuses, dont les proportions peuvent devenir très importantes, et laissent parfois sourdre des écoulements plus ou moins purulents.


  


Il faut compter presque 9 années et une moyenne de 10 médecins consultés avant que ne soit posé le diagnostic... La Maladie de Verneuil doit être différenciée des furoncles, des abcès, des poils incarnés avec lesquelles elle est trop souvent confondue. Souvent non diagnostiquée elle est traitée comme des cas d’abcès aigus.

Le diagnostique est essentiellement clinique et repose sur la présence de :


• lésions typiques, nodules douloureux profonds (blind boils c’est à dire en traduction libre furoncle aveugle) comme lésions initiales puis abcès, fistules, cicatrices en pont et comédons ouverts séquellaires dit " tombstone comedos ".

• la topographie caractéristique des aisselles, des aines, des régions péri-annales et infra-mammaires.

• la chronicité et les récidives.

Dans la mesure où la maladie est méconnue et ses critères diagnostiques fréquemment ignorés, un long intervalle de temps sépare les premières manifestations de la maladie de l’établissement de son diagnostic,engendrant par cette considérable perte de temps un risque réel de voir la maladie prendre de l'extension.

Copyright et autres scripts : Tous droits réservés Marie-France Bru-Daprés 1999-2017 / CARTE DU SITE / Politique éditoriale