Risques cardio-vasculaires

RISQUES CARDIO-VASCULAIRES

heart-1143648 640


Différentes études épidémiologiques suggèrent un sur-risque cardiovasculaire chez les patients atteints d’HS (principalement pour un sous-groupe sévère).

 Une association entre le syndrome métabolique (incluant obésité, dyslipidémie, diabète, hypertension) a été mise en évidence à plusieurs reprises avec un gradient positif lié à la sévérité de la maladie (Miller JAMA Dermatol 2014, Tzellos BJD 2015). 

Une méta-analyse de 9 études observationnelles (6 174 patients HS et 24 993 contrôles) soulignait une prévalence plus élevée de l’obésité, un tabagisme actif plus important, des dyslipidémies (cholestérol et triglycérides) davantage présentes dans la population HS par rapport à la population générale et donc plus de syndromes métaboliques dans cette population (Tzellos BJD 2015). 

Ces données étaient corroborées par une étude récente sur base médico-administrative où les patients atteints d’HS étaient significativement plus souvent obèses (OR 3,3, IC 95% 3,1- 3,5), avaient significativement plus de diabète de type 2 (OR 3,4, IC 95% 3,1-3,7), de dyslipidémie (OR 1,8, IC 95% 1,6-2,0) ou d’hypertension (OR 1,4, IC 95% 1,3-1,5) (Ingram et al BJD 2018). 

Une étude conduite sur les bases médico-administratives a mis en évidence un sur-risque d’évènements cardio–vasculaires majeurs (infarctus du myocarde, accident cérébral vasculaire et décès de causes cardio-vasculaires) dans la population HS par rapport à la populaiton générale (Egeberg JEADv 2016). 

Pour autant, aucune de Prise en charge de l’Hidradénite Suppurée !


Copyright et autres scripts : Tous droits réservés Marie-France Bru-Daprés 1999-2020 / Carte du site / Politique éditoriale / Politique de confidentialité